Entre les Asiatiques et les Africains du nord, c’est le jour et la nuit…

Publié le 27 octobre 2017 - par Jacques Guillemain - 63 commentaires - 6 469 vues

Share

Il serait temps qu’on cesse de nous bassiner avec le prétendu racisme des Français, il serait temps qu’on cesse de nous culpabiliser avec notre passé colonial et notre histoire de France, qui seraient soi-disant responsables de l’échec de l’intégration et des rancoeurs accumulées chez les jeunes immigrés.

Qu’on arrête aussi de nous bassiner avec les plaies de la guerre d’Algérie, que  les Algériens refusent de refermer et utilisent continuellement depuis 55 ans pour s’exonérer du naufrage de leur indépendance.

Ce contentieux va t-il durer davantage que la  guerre de Cent Ans ?

Jamais un Allemand ne nous reprocherait les siècles de guerre avec l’Allemagne.

Jamais un Vietnamien ne nous reprocherait la guerre d’Indochine.

Pourtant, les Vietnamiens ont connu à la fois la colonisation et la guerre contre la puissance coloniale. Mais on n’a jamais entendu un Asiatique traiter un Français de sale blanc ou de face de craie.

Allemands et Vietnamiens regardent le futur et ne pleurent pas sur leur passé en culpabilisant la France !

Si les Algériens ont dilapidé l’héritage colonial, qui faisait de l’Algérie le pays le plus moderne du continent africain avec l’Afrique du Sud, ce n’est certainement pas notre faute.

C’est la faute des incapables du FLN, au pouvoir depuis 55 ans et totalement corrompus. La rente pétrolière et gazière a été largement détournée au détriment du peuple.

Par haine de la France, ils ont fait le choix de se rapprocher de l’Union Soviétique au lendemain de l’indépendance. Un choix économique et politique démentiel qui a ruiné le pays en quelques années.

En 132 ans de présence, la France a sorti l’Algérie du Moyen-Âge pour la transporter vers le monde moderne. C’est cela la vérité.

Alors que depuis les conquêtes arabes du 7ème siècle, suivies de la domination turque, les envahisseurs musulmans avaient fait du Maghreb un champ de ruines

Pourquoi Noirs et Arabes ne s’intègrent pas alors que le modèle d’assimilation républicain a fait merveille avec des générations d’Européens et plus récemment avec les Asiatiques ?

Tout simplement parce qu’ils ne veulent pas s’intégrer et sont élevés dans la haine de la France pour beaucoup d’entre eux.

Car l’effort de la République en faveur des immigrés est colossal. Jamais les immigrés n’ont bénéficié d’autant de moyens matériels, financiers et humains que depuis 30 ans.

Mais quand on regarde les résultats, entre ceux qui font l’effort de s’intégrer et ceux qui haïssent la France, le constat est accablant.

A des années lumières du discours des associations pro-immigrées et des procureurs qui font chaque jour le procès de la France.

Il est temps de regarder la réalité en face :

Selon la seule étude disponible sur le sujet, publiée par l’Insee et l’Ined :

27% des descendants de parents asiatiques occupent aujourd’hui un poste de cadre.

Contre 14% en moyenne pour les Français, toutes origines confondues.

9% pour les fils de Maghrébins.

5% pour ceux d’Afrique subsaharienne.

“48% des Français d’origine asiatique décrochent un diplôme du supérieur, contre 33% en moyenne en France. Enfin une autre statistique remarquable de l’étude: 27% des enfants d’immigrés chinois sont cadres, contre 14% en moyenne pour les Français”

“Cette réussite  des Asiatiques en France est particulièrement frappante pour la deuxième génération des 50 000 Indochinois arrivés dans les années 1950, au moment de l’indépendance, et des 250 000 «boat people» vietnamiens qui ont fui leurs pays dans les années 1970”.

Ces chiffres me rappellent l’arrivée d’un groupe de boat people vietnamiens fuyant le régime communiste en 1979. Débarquant à Roissy, leur responsable s’était exprimé avec émotion devant les caméras :

“Jamais nous n’aurons de mots assez forts pour remercier la France de nous accueillir. Mais que les Français se rassurent, nous allons travailler dur et nous ne serons pas à leur charge très longtemps.”

6 mois plus tard, ces Asiatiques démunis de tout, parlaient français et leurs enfants caracolaient en tête des classements scolaires ! Comment ne pas être admiratif devant une telle volonté de réussir ? Quel exemple pour les jeunes !

Un discours magnifique de sincérité et de reconnaissance envers la France.

Comme on aimerait entendre le même dans les banlieues et dans les paroles des rappeurs, qui ne savent que distiller la haine de la France qui les accueille !!

C’est pour cela que le discours de victimisation qu’on entend à longueur de journée de la part des lobbies immigrationnistes n’est qu’un monumental mensonge.

Les immigrés asiatiques ne nous ont jamais bassinés avec leur religion.

On n’a jamais vu un bouddhiste partir à l’étranger combattre contre la France qui l’a accueilli à bras ouverts.

On n’a jamais vu des bouddhistes bloquer les rues pour prier, au prétexte que les temples sont insuffisants.

On n’a jamais vu les élèves asiatiques contester l’enseignement de l’école républicaine, au prétexte que cet enseignement déplaît à Bouddha.

On n’a jamais vu d’émeutes dans les quartiers asiatiques, de rodéos et de voitures brûlées par centaines au moindre incident.

On n’a jamais vu des Asiatiques agresser des enseignants, des médecins des urgences ou des pompiers.

On n’a jamais vu les Asiatiques tenter de brûler vifs des policiers dans leur voiture.

Et il n’y a pas 5000 armes de guerre et de poing qui dorment dans les caves des quartiers asiatiques.

Sans parler des violences quotidiennes, des viols en tournante, des menaces, des dégradations d’immeubles et des trafics en tout genre qui ont transformé nos banlieues en bande de Gaza.

Pour en revenir au succès des Asiatiques, il ne tient pas du miracle mais de la mentalité de cette minorité. C’est la sagesse de Confucius qui encourage le travail et l’effort.

http://www.marketing-chine.com/chine/les-10-raisons-du-succes-des-chinois-en-france

Parmi les 10 raisons qui expliquent la réussite asiatique, j’en retiens 3 principales :

Le travail

L’hyper-focalisation sur la réussite scolaires des enfants.

La volonté de réussir.

Quant aux populations qui se plaignent sans arrêt du racisme à leur encontre, voici ce qu’en disait de Gaulle en 1966.

“Si une communauté n’est pas acceptée, si elle se plaint de racisme, c’est qu’elle est porteuse de désordre. Quand elle ne fournit que du bien, tout le monde lui ouvre les bras. Il ne faut pas qu’elle vienne chez nous pour imposer ses mœurs”.

Tout est dit. Les immigrés sont responsables de leurs échecs.

Quant à ceux qui les victimisent au nom du politiquement correct, ils ne font qu’accélérer la désintégration de la nation.

Et au lieu de passer leurs journées à bêler au racisme, ils feraient mieux de prendre la communauté asiatique comme exemple !

Quand nos élus auront le courage de reconnaître ces évidences, le pays aura avancé d’un grand pas.

Mais en attendant, tout s’aggrave de jour en jour. Et les mensonges du politiquement correct ne nous protègeront pas du désastre annoncé.

Jacques Guillemain